Le prêtre qui entend une confession est obligé à un secret absolu. Ce secret est inviolable. Personne ne peut le lever : ni l’évêque, ni le pape, ni un juge. L’Église a toujours tenu ferme cette règle pour préserver la grande liberté nécessaire pour vivre ce sacrement.

2018-01-29T09:26:33+00:00 1 janvier 2017|Confession, Questions/réponses|Commentaires fermés sur Qu’en est-il du « secret » de la confession ?

Agenda

  1. Fête paroissiale

    5 mai de 11 h 00 à 19 h 00
  2. Conférence « Vatican II »

    12 juin de 20 h 00 à 22 h 00
  3. Pélerinage à Lourdes

    30 juin à 3 juillet

Le baptême

75d46dafd149f7df3bc940c9d06ebb85###############