L’Église, dans sa sollicitude pour les malades, a dès le début montré un grand soin pour leur permettre de recevoir le sacrement de l’Eucharistie, même s’ils ne pouvaient se déplacer pour la célébration. C’est pourquoi, très tôt, elle a conservé le pain consacré pour pouvoir le porter à ceux qui en ont besoin. C’est là l’origine du tabernacle dans nos églises.
Et puisque l’eucharistie est le mémorial du passage de la vie à la mort du Christ, mais aussi de son passage de la mort à la vie, elle est aussi le sacrement pour les mourants. Reçue en viatique (ce qui signifie passage), elle donne la force de Dieu au malade qui s’apprête à vivre lui-même ce passage dans la foi.

2018-01-25T10:48:20+00:00 21 septembre 2015|Eucharistie|Commentaires fermés sur La communion des malades et le viatique

Agenda

  1. Fête paroissiale

    5 mai de 11 h 00 à 19 h 00
  2. Conférence « Vatican II »

    12 juin de 20 h 00 à 22 h 00
  3. Pélerinage à Lourdes

    30 juin à 3 juillet

Le baptême

212f6abb0ba471ca78125fed7cd5bf0eiiiiiiiiiiiiiiiii